Photographie

lundi 21 mars 2016

Michel Poivert

Adèle Cassigneul, "Du daguerréotype au numérique," sur Brève Histoire de la photographie de Michel Poivert, dans La Vie des Idées (18.3.2016) :

En contrepoint, Poivert affirme et revendique le fait que la technique incite à réfléchir sur la nature des représentations ; il valorise ce que Régis Durand appelle la « pensée-photographie », soit « une photographie qui donne quelque chose à la pensée par le visible » [2]. Par l’évocation de souvenir personnels, moments précieux où il emballait de fragiles miroirs daguerriens dans le fond de la Société française de photographie, l’historien fait apparaître la dimension rêveuse, créative et contemplative d’un médium qui sait convertir ses vertus techniques en moyens esthétiques.

[...]

On se délecte des pages consacrées à l’iconographie scientifique, véritable « réservoir de formes pour l’avant-garde », et aux explorations surréalistes qui font des images de masse la base de leurs représentations iconoclastes. Reprises, détournements et montages, associations et déplacements des formes sont célébrés et font naître de nouvelles esthétiques entre technique scientifique et projection de fantasmes. Avant-gardistes ou non, les photographes du XIXe siècle et du début du XXe siècle détournent les images savantes ou populaires pour révéler leur charge poétique. La photographie s’impose déjà comme un « dispositif poétique de l’image » (p. 44).

Lien.

#Cassigneul #Poivert #LaVieDesIdées

その他のカテゴリー

septembre 2016
dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
無料ブログはココログ

Les commentaires récents

他のアカウント